12 novembre 2011

J2, journée chez Maître Koji Hiramatsu

Départ ce matin à 9h avec Ozaki San vers le jardin de Maître Koji Hiramatsu dont je vous avez parlé dans un précédent post. Le programme s'annonce par conséquent plus que passionnant, le Shikoku Bonsaï Tour démarre vraiment aujourd'hui pour Guillaume et moi!


Que dire.... à part: nous voici venu au paradis des bonsaika!

Un accueil des plus chaleureux, comme souvent chez les Maîtres au Japon. J'avoue que je suis à chaque fois impressionné par cet accueil, en toute simplicité comme si nous nous connaissions de longue durée. Une grande leçon d'humilité... à méditer.

Après une courte présentation de lui, de son jardin et de ses arbres, le Maître, avec une certaine fierté, nous présente l'arbre de sa démonstration prévue lors de la Convention Asie-Pacifique, l'ASPAC, la semaine prochaine. Il s'agit d'un pin rouge provenant du jardin du regretté Daizo Iwazaki.



L'arbre est d'origine coréenne. Toutes les branches ont été greffées ainsi que des racines. Le Maître traveillera l'arbre dans les 3 heures qui lui sont imparties avec l'aide d'un apprenti et d'une traductrice, même s'il parle très bien l'anglais.

Ensuite, nous avons travaillé sur un if sur lequel le Maître avait réalisé une démonstration au mois d'octobre lors d'une Convention locale. Il préfère défaire le travail fait car le travail en démonstration n'ai pas de qualité: c'est un travail condensé en quelques heures pour montrer la voie mais qui est techniquement mal fait vu que le temps est court.


Le temps passant au plus vite, trop vite, voilà déjà midi arrivé et nous voici partis  dans une petite échoppe typique pour déguster un udon, spécialité locale. Ozaki San nous fait découvrir la façon de se servir et de manger ce plat. J'ai réussi à ne pas tâcher le t-shirt blanc de Phil... mais pas le pantalon.




Ce très bon repas consommé pour 2€, retour chez notre hôte du jour. Au programme, le Maître nous montre des arbres de grandes valeurs ainsi que des tablettes, avec les quels il a reçu des prix comme la Gafu-Ten: un genevrier itoigawa et un grenadier, le plus beau du Japon d'après lui de cette taille.



Nous avons abordé également la culture des pins en pleine terre avec une discussion très enrichissante (le sujet sera développé dans un prochain article spécifique).


Voilà donc deux bonsaika heureux aujourd'hui:



Et pour finir, bien sur, les bonsaï de Maître Koji Hiramatsu:














La presse était présente, l'article.
Nous avons ensuite pu visiter le jardin de son oncle.

Le LIVE du jour:

Watch live streaming video from shikokubonsatour at livestream.com
Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...